62d7147c008bd882c2e8a008b7c63294.jpg
70bc6013a13d17f8b51f52e3a0354ef7.jpg
d39975ebb5b18bdee99642798d6898eb.jpg
60c158eb71836173fdce2157d6afbca0.jpg
e946da84a48a17a504a3080551ffa50b.jpg
f1b8e8a3f6d85969b6031180bb558276.jpg
La Recrudescence Des Arnaques Au Crédit

La Recrudescence Des Arnaques Au Crédit

Avec l'apparition du prêt entre particuliers en Europe, un vicieux schéma d'escroquerie s'est propagé sur le web par le biais des sites communautaires et sur les mails : de fausses annonces de crédits en ligne accordés en un rien de temps, sans apport, avec 0 garanties et par des gens qui disent être des investisseurs particuliers. Nous parlons bien sûr d'une arnaque, mais l'abondance des annonces sur pages permet d'imaginer la gravité du phénomène. Ainsi, beaucoup de particuliers ont été floués à cause cette escroquerie.

La méthode de l'entonnoir

Appâter la cible avec une proposition de crédit séduisante

L’escroquerie au crédit est présentée sous l'aspect d'une histoire plus ou moins crédible. Pour l'escroc, il s'agit d'une étape capitale parce qu'il sait que la réussite de sa tromperie est en partie conditionnée par la croyance ou non en son histoire. Quand il veut attirer le plus fort nombre de victimes possibles, il écrit et met en ligne une fausse annonce sur des sites à large fréquentation tels que Twitter ou Facebook. Beaucoup de pages très populaires ne modèrent pas assez les pages de discussion visibles par tous Les escroqueries aux fausses promesses de pręt d'argent visiteurs, ce qui en fait un terrain privilégié des arnaqueurs.

D'abord, l'arnaqueur se présente en tant que personne disposant d'un magot qu'elle souhaiterait faire fructifier par l'octroi de crédits avec un taux d'intérêt très concurrentiel. Par moments, il dit être un rentier à la retraite qui désire s'affranchir de la Banque afin de transmettre l'image d'une personne philanthropique et aspirant à d'améliorer la société. Ce procédé va permettre une chose : profiter de la détresse financière des personnes crédules en essayant de leur faire croire qu'un emprunt est toujours possible, même sans conditions de ressources. Il propose de leur octroyer un crédit, même s'ils ont déjà des crédits à rembourser. Une fois la demande validée, notre faux prêteur promet un déblocage de l'argent très rapidement avec des durées de remboursement qui peuvent monter jusqu'à une dizaine d'années.
S'il est évident pour la plupart des lecteurs que des annonces de ce type semblent peu probables, il est à noter toutefois que des personnes faisant face à des problèmes d'argent peuvent se laisser berner à cause de cette illusion de financement rapide qui les attire.

Donner des signes de sérieux et de confiance

Sur internet, n'importe qui peut usurper une identité avec un peu de créativité. C'est de cette façon qu'opèrent les arnaqueurs au faux crédit en créant de toute pièce un faux profil qui viendra appuyer leur scénario. En premier lieu, ils donnent une identité française à ce faux profil. Pas d'utilisation donc de noms étrangers qui tendraient à faire fuir les plus sceptiques. La victime doit avoir l'impression que l'investisseur se situe aux alentours. Dans un script bien pensé, notre faux prêteur peut se transformer en une personne avec un âge avancé ou jeune retraitée. Les plus ingénieux iront jusqu'à demander les documents justificatifs de salaire à sa victime, d'autres exigent de donner des réponses à un questionnaire sur son travail. Pour augmenter un peu plus sa crédibilité, notre faux prêteur ira jusqu'à fabriquer un grand nombre de faux personnages qu'il utilisera pour mettre en ligne de faux avis qui viendront vanter le sérieux de la proposition.

Approuver toutes les sollicitations

Une fois que la cible est persuadée du sérieux de l'opération, le faux prêteur peut maintenant passer à l'étape suivante. Il explique qu'il valide son dossier de de prêt, mais exige le paiement de certains frais par mandat pour boucler la demande. Ces frais divers peuvent monter jusqu'à plusieurs centaines d'euros et sont demandés pour compenser le temps passé par le faux prêteur à traiter son dossier. Les frais sont, selon-lui, indispensables pour débloquer le prêt. Si la victime accepte, notre escroc lui ordonnera ensuite de s'acquitter d'une cotisation d'assurance emprunteur obligatoire. Sauf que, le demandeur ne verra pas son prêt arriver et notre escroc retirera les virements avant de se volatiliser.


De quelle façon lutter contre ces pratiques ?

En France, tout le monde n'est pas habilité à octroyer un prêt et le crédit entre particuliers est un secteur encadré. Si une personne ou une organisation fait de la vente de services bancaires par Internet, le site est dans l'obligation de publier ses informations légales et ses CGV. Pour obtenir le statut d'établissement de prêt, chaque organisme se doit de posséder un agrément de l'ACPR ainsi que d'une immatriculation au registre ORIAS. Tout site de crédit entre particuliers doit nécessairement afficher ces agréments, dans le cas contraire, il s'agit sans doute d'une escroquerie.

De plus, il faut savoir que les délais d'obtention d'un emprunt ne sont pas si rapides et qu'il faut (à peu près) une quinzaine de jours avant l'obtention de l'argent sur son compte bancaire. Et même si un individu avait un capital à placer ainsi, il étudierait longuement et profondément toutes les demandes avant de sélectionner les plus solides.
Pour finir, un établissement financier ne délivrerait en rien un quelconque prêt (immobilier, personnel ou à la consommation) à un demandeur inscrit au FICP de la Banque de France pour des incidents de paiement.
 bannerradio
 bot-celulares
bot2

inf1

inf2

inf3